Programme

LESTER'S BLUES + THE MAINSTREAM reunion

12 Mai 2017 / 20:00
Cité Miroir

Lester's blues - Tom Callens septet

Jon Birdsong (cn) Tom Callens (ts) David Lukcs (cl) Luk Vermeir (pn) Victor da Costa (gt) Sam Gerstmans (cb) Frédérick van den Berghe (dms)

Lorsqu’à la fin des années ’70, les premiers disques de Scott Hamilton sont arrivés sur le marché, c’était un peu comme un OVNI qui explosait au cœur d’un univers dominé par Coltrane ou Michael Brecker.

Si aujourd’hui, pas mal de jeunes adhèrent à une forme de swing revival lié à une passion nouvelle pour les danses d’hier (jitterbug, lindy hop, shim-sham), le phénomène reste néanmoins étonnant.  Lorsqu’on découvre pour la première fois en live la musique de Tom Callens et de ses musiciens, on ne peut que rester pantois. Un répertoire centré autour de Count Basie et de Lester Young, une énergie et une élasticité digne des grands swingmen, et un son et un phrasé de saxophone comme jailli des années ’30. Avec en prime une imagination débordante.

Si la personnalité de Tom Callens domine, les autres musiciens ne sont pas en reste : ils participent largement à cette impression de voyage dans le temps et certains d’entre eux seront une vraie découverte pour le public wallon. Les amateurs de swing savent ce qu’il leur reste à faire : on leur garantit une soirée mémorable !

https://www.youtube.com/watch?v=bp3G4JRmmyE

https://www.youtube.com/watch?v=h_r9xJsxL3g

Heure de passage: 
22:00

THE MAINSTREAM REUNION

Ron Van Rossum (pn)   José Bedeur (cb)   Richard Rousselet (tp)   Robert Jeanne (ts)   Félix Simtaine (dms)

Ce midi là, Richard Rousselet était passé par la Maison du Jazz afin de nous apporter un stock de VHS. Robert Jeanne était sur place : une heure plus tard, la décision était prise de constituer un quintet de « vétérans » jouant évidemment un répertoire d’époque.

Ces cinq là se connaissent depuis toujours ou presque : ils ont partagé 1001 formules, 1001 échanges musicaux. Jeanne (1932) Bedeur (1934) Simtaine (1938) et Rousselet (1940) étaient aux premières loges lorsque le bop a fait son apparition en Belgique. Sous quelque forme que ce soit (be-bop, cool, hard-bop), ils en furent les artisans passionnés. Quant à Van Rossum, le gamin de la bande, il a très tôt marqué son intérêt lui aussi pour cette musique, à travers des projets comme Ecaroh ou Emanon Five.

Connaissant le professionnalisme et le sens de la nuance de ces cinq musiciens qui ont marqué à leur manière l’histoire du jazz belge, on peut s’attendre à un programme finement ciselé et arrangé, parsemé d’improvisations qui rappelleront aux grincheux la formule magique : jazz is still alive.

Heure de passage: 
20:00

Au même endroit…